La lutte contre les «nuisibles»

La lutte contre les “nuisibles” vue et appliquée par un naturaliste

Philippe Wegnez

Toutes les espèces ont leurs raisons d’être ! Mais si vous êtes, un jour, confronté à des espèces qui provoquent des dégâts (rongeurs, pigeons, …), une gêne (guêpes, fourmis, fouines, …), des démangeaisons (puces), du dégoût (blattes-cafards), des maladies (rongeurs, pigeons, …), …, alors j’interviendrais sur simple demande.

Selon les cas, je donnerai des conseils ou des explications sur les “phénomènes” rencontrés et la façon d’y faire face. Si aucune solution ou cohabitation n’est possible, alors j’interviendrai avec toute la panoplie du parfait «dératiseur».

En effet, mon leitmotiv n’est pas le “commercial” à tout prix, mais plutôt la “raison” avant tout.

Par exemple : je réagirais différemment face à un problème de guêpes ou face à un problème de blattes. Les guêpes, bien que dérangeantes, sont, avant tout, des insectes utiles. Elles contribuent notamment, à la régulation des populations d’autres insectes (chenilles, …) et servent de nourriture à divers autres animaux (blaireaux, frelons, bondrées apivores, …). Voilà pourquoi, dans un premier temps et selon les cas, je ne traiterai pas systématiquement tous les problèmes à coups d’insecticide. S’il vous faut payer pour ne pas obtenir de résultats satisfaisants alors autant ne rien payer.

Un conseil, une explication, peut parfois régler un problème et c’est gratuit ! Pourquoi ne pas en profiter ?

Bien sûr, la plupart du temps j’aurai recours à des biocides mais pas sans essayer de comprendre et de cerner les raisons du problème. En effet, appliquer un biocide sans comprendre l’origine d’une infestation (souris, blattes, …) ne vous mettra pas à l’abri d’une récidive, pour laquelle il vous faudra encore payer.